Le Nouveau Grand Paris (du futur) | Ecolodio | podcasts écologie & environnement
Le Grand Paris est ressorti des cartons... Sous la houlette de Jean-Marc Ayrault, il prend une tournure plus modeste, tournée vers les classes populaires...

Quand on est parisien, on trouve déjà que Paris c’est grand. Du coup, le Grand Paris, on se demande ce que ça va être. C’est presque la France entière, non ? Plutôt l’île de France. Le slogan explique tout vous allez voir : le Grand Paris, ça va permettre à 90 pour cent des Franciliens d’être à moins de 2km d’une gare.

Voilà, donc le Grand Paris, c’est un réseau de transport. Donc c’est un sujet pour moi, alors je vais vous en parler.

Déjà, le nom : au départ, quand nous avions Nicolas Sarkozy comme Président, ça s’appelait le Grand Paris. Maintenant le premier ministre, Jean-Marc Ayrault l’a rebaptisé le Nouveau Grand Paris. Il aurait pu l’appeler le Grand Paris de gauche, aussi ; mais il pourrait aussi l’appeler le Grand Paris du futur, ou Grand Paris de la St Glinglin. Non, je me moque parce que l’échéance annoncée, c’est 2030, et avec nos yeux d’humains on se dit toujours que c’est immensément loin.

Les travaux vont être faits à l’économie, ils ne vont coûter que 27 milliards d’euros.

Pour résumer, le plus gros des projets du Nouveau Grand Paris, c’est le Grand Paris Express. Un métro entièrement automatisé en rocade; il fera 200km en tout. Les chantiers les plus importants concernent la ligne 4 du métro actuel en prolongement à Bagneux, et la 11 à Rosny-sous-bois ; parmi les 4 nouvelles lignes de métro, la 15 va être la première rocade autour de Paris, la 16 à l’est, la 17 entre le Bourget et Charles de Gaulle, la 18 ira jusqu’au plateau de Saclay ; dans le même temps on plantera petit à petit 72 gares le long d’une grande ceinture en île de France.

Le message de Jean-Marc Ayrault, c’est qu’aujourd’hui 7 millions d’usagers galèrent dans le RER et le Grand Paris Express, c’est pour s’occuper d’eux.

Pourtant Stéphane Gatignon est plus que mitigé sur la question. Rappelez vous, c’est le maire de Sevran en Seine-St-Denis ici sur itv… l’année dernière il rappelait combien les villes comme la sienne en Seine st Denis ont besoin de soutien. Il ne faudrait pas que le Nouveau Grand Paris les oublie ; s’il se félicite des deux nouvelles gares en projet sur sa commune, il met aussi en garde contre la gestion politique à l’ancienne où les petites communes n’ont pas voie au chapitre.

Et déjà le maire de Paris Bertrand Delanoë et le président de la région île de France, Jean-Paul Huchon s’opposent sur le Nouveau Grand Paris et sa gouvernance. La question est tellement compliquée que notre président François Hollande ne veut pas trancher. Alors rassurez-vous Mr Gatignon, d’ici là le nouveau grand paris du futur a le temps de prendre énormément de retard.

http://www.societedugrandparis.fr/wp-content/uploads/2012/07/plan_sch%C3%A9matique.jpg

Jean-Brice Sénégas

Jean-Brice Sénégas

Responsable du secteur mobilité de Fréquence Terre

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */