Réflexologie plantaire, pour soulager la douleur c'est le pied | Ecolodio | podcasts écologie & environnement

La réflexologie plantaire : Une variante de l’accupumcture ou le pied est pris en référence. A chaque terminaison nerveuse du pied correspond un organe du corps sur lequel il est possible d’intervenir. Explications du fonctionnement avec Delphine Jalleau, réflexologue à Versailles.

réflexologie
Delphine Jalleau, réflexologue

La réflexologie est un soin non conventionnel, de type massage. Elle repose sur le postulat que chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspondrait à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles. Un toucher spécifique appliqué sur ces zones permettrait ainsi de localiser et dissiper les tensions afin de rétablir l’équilibre du corps.

Selon ses praticiens, la réflexologie libérerait les facultés d’auto-guérison de l’organisme et permettrait de soulager divers troubles sans traitement médicamenteux. Cette technique manuelle se place dans une approche dite « énergétique » et holistique du corps et s’apparente en cela au shiatsu, à l’acupuncture ou à l’ostéopathie. Son efficacité n’est pas scientifiquement démontrée pour toutes les conditions médicales.

En savoir plus… Le portail du bien-être

 

Applications de la réflexologie

Il existe plusieurs types de réflexologie en rapport avec diverses zones du corps : la réflexologie plantaire (pieds), la réflexologie palmaire (mains), la réflexologie faciale (ou faciothérapie3) et crânienne (le Dien Chan), la sympaticothérapie (stimulation de zones réflexes dans le nez, à l’aide de stylets) et l’auriculothérapie (oreilles).

Réflexologie
Réflexologie image © Villefranche

Sur la surface des deux pieds (face plantaire, dorsale, externe et interne), des deux mains aussi, se trouverait représentée la totalité du corps par zones. Les masser permettrait de prévenir et traiter des troubles chroniques et aigus.

Selon certains praticiens de la réflexologie, des troubles de santé passés (troubles chroniques, organes congestionnés) seraient détectés par la présence de cristaux qui seraient à l’origine d’une sensation spécifique sous le doigt.

Un point réflexe très douloureux représenterait un organe en hyperfonctionnement ; il est massé de l’intérieur vers l’extérieur de la zone, ce qui aurait pour effet de calmer l’organe. Le reste du temps, il est pratiqué un massage des points réflexes de l’extérieur vers intérieur de la zone, ce qui aurait pour effet d’activer les organes. Une zone ou un point réflexe douloureux n’est pas obligatoirement l’indication de ce qu’un organe cible est en « hyperfonctionnement ». Ces zones réflexes douloureuses sont surtout l’indication d’un fonctionnement altéré de l’organe en projection, cette stimulation (par toucher ponctuel tonique ou non) peut, elle-même, être modifiée quant à la perception de l’organisme suivant les horaires pendant lesquels la zone réflexe est stimulée (cf. les méridiens de la MTC).

Vidéos :

 

fred

fred

Directeur de la publication

Voir tous les articles

commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */