Changeons d'énergies......... | Ecolodio | podcasts écologie & environnement
Transition, mode d'emploi

Il a fait son apparition il y a quelques jours dans les librairies.

“Changeons d’énergies ; Transition, mode d’emploi”, est un livre de Thierry SALOMON, Marc JEDLICZKA et de l’Association NégaWatt.

Face aux crises majeures de l’énergie et du climat, l’éditeur rappelle que le vrai risque serait de continuer comme avant, de faire la politique de l’autruche ou de se sentir dépassé. Prendre le problème à bras-le-corps et changer de modèle énergétique est au contraire une chance, une formidable opportunité qui nous conduira à une société plus équilibrée, plus juste et plus humaine.

Les auteurs partent de constats simples sur ces gaspillages si ordinaires et évidents sur lesquels on ne s’arrête plus ou si peu. Très vite ils nous renvoient à notre quotidien…

« Sur le quai de la gare un voyageur fait les cent pas pour se réchauffer en cette période de frimas. À côté de lui, le distributeur de boissons devant lequel il passe et repasse continue à refroidir consciencieusement canettes et bouteilles en plastique, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Un peu idiot de faire du froid par cette température glaciale, se dit-il, pensant à la facture d’électricité salée qu’il a reçue le matin même. En été, par temps de canicule, passant assoiffé devant le même distributeur, remarquera-t-il un gaspillage énergétique tout aussi absurde : exposé en plein soleil, son système de refroidissement tourne en permanence ».

Et ils s’arrêtent aussi au rayon poissonnerie de notre supermarché… Un supermarché ordinaire ou cette fois «la vendeuse finit de ranger des paquets de belles crevettes grises de la mer du Nord. Des crevettes déjà décortiquées, prêtes à l’emploi, celles que préfèrent les consommateurs. Pêchées au large d’Ostende, elles ont été acheminées par camion au Maroc pour y être préparées. Un aller-retour pour gagner quelques centimes d’euro, une pratique courante dans le secteur alimentaire : le prix du transport est largement compensé par le bas coût de la main-d’oeuvre locale.”

Les exemples ne manquent, des gaspillages si ordinaires nous en avons tous à l’esprit mais que faire ?

Les auteurs nous disent qu’un nouveau système énergétique est possible, en rupture avec les filières du passé aujourd’hui encore dominantes … Pétrole, gaz, charbon et nucléaire.

Au sommaire : l’électron vraiment libre Enercoop, le covoiturage… Et des régions qui montrent l’exemple : comme Le Bas-Rhin à la pointe des économies d’électricité, les Vosges et les locataires HLM qui touchent du bois, la Bretagne qui offre un joli bouquet d’énergies renouvelables, aussi un nouveau tissu d’intelligence entre Saône et Rhône, et de l’innovation pour la rénovation en Ile de France.

Renouveler nos énergies mais pas à n’importe quelles conditions…

Ce petit livre est destiné à tous ceux qui souhaitent saisir les enjeux de l’énergie et en décrypter la complexité, il présente les propositions portées par l’association négaWatt dont le nouveau scénario a été rendu public le 29 septembre dernier.

L’association réunit des professionnels de l’énergie à l’origine de la démarche négaWatt (sobriété, efficacité énergétique et énergies renouvelables). L’Institut négaWatt est la filiale de l’association et travaille pour la mise en œuvre de la transition énergétique à travers la formation professionnelle, les études et l’accompagnement d’acteurs.

“Changeons d’énergies ; Transition, mode d’emploi” est Coédité par Actes Sud, NégaWat et le Mouvement Colibris

Vous pouvez retrouver cette chronique sur www.frequenceterre.com

Audrey Plat

Audrey Plat

Audrey Plat est directrice des programmes de Fréquence Terre, rédactrice de la chronique Vues de la Terre.
Audrey est journaliste et a travaillé comme reporter, animatrice-réalisatrice puis productrice au service de plusieurs radios en Europe et au Canada.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */