Rudolf Steiner: père de la biodynamie | Ecolodio | podcasts écologie & environnement
« Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève »

L’agriculture biodynamique a un père fondateur : Rudolf Steiner, philosophe et créateur de l’Anthroposophie. Selon lui il s’agit d’une science de l’esprit, une tentative d’étudier, d’éprouver et de décrire des phénomènes spirituels avec la même précision et clarté avec lesquelles la science étudie et décrit le monde physique. Avec toutes ses contradictions,son génie, sa folie, Steiner est pourtant un précurseur.

II naît en 1861, dans les montagnes hongroises. Fils d’un chef de gare autrichien, c’est un petit surdoué, introverti, bouleversé à neuf ans par la découverte d’un livre de mathématiques. Il écrira plus tard: “C’est à la géométrie que je dois d’avoir connu le bonheur.”

En 1924, Rudolf Steiner posa les fondements de l’agriculture biodynamique, sous la forme de huit conférences prononcées en Silésie.

Avec ce cours d’agriculture alors inédit il répond aux agriculteurs inquiets d’observer la dégénérescence des semences et la baisse de la qualité des aliments. À cette époque, l’agriculture industrielle est mise en cause, en particulier l’utilisation de plus en plus généralisée d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires qui contribuent déjà à détruire la vie des sols.

Pour Steiner « L’agriculture bio-dynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux Hommes. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du « vivant » acquise par une approche qualitative et globale de la nature. Elle considère que la nature est tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde grâce à des procédés « thérapeutiques ».

En réponse à une question sur les maladies végétales, Rudolf Steiner explique qu’en réalité ce n’était pas en premier lieu la plante qui était malade mais l’environnement et particulièrement le sol, qui pouvait tomber malade. Il fallait donc chercher les causes des prétendues maladies des plantes dans l’état du sol et de l’environnement.

Ce « Cours aux agriculteurs » a été imprimé dés 1925 pour tous. Un cours qui deviendra le symbole d’une révolution verte à venir…

En appliquant les principes de la biodynamie selon Steiner, on soigne la terre, on la régénère, la façonne et on entretient les paysages. On fournit aux Hommes une alimentation saine, on développe l’approche du vivant pour mieux comprendre le rôle de l’Homme. On ouvre aussi de nouvelles perspectives sociales sur les fermes, on créer du lien social entre les producteurs et les consommateurs.

Enfin dans son cours aux agriculteurs Steiner atteste que « Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève ».

Vous pouvez retrouver cette chronique sur www.frequenceterre.com

Audrey Plat

Audrey Plat

Audrey Plat est directrice des programmes de Fréquence Terre, rédactrice de la chronique Vues de la Terre.
Audrey est journaliste et a travaillé comme reporter, animatrice-réalisatrice puis productrice au service de plusieurs radios en Europe et au Canada.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */