Planter, tailler, traiter ses arbres fruitiers au naturel ! | Ecolodio | podcasts écologie & environnement
Comment entretenir ses arbres fruitiers dans le respect de l'environnement ? Dominique Beaulieu, arboriculteur bio à Longuefuye (53) vous donne quelques conseils...

Les conseils de pro de Dominique BEAULIEU, arboriculteur, qui produit et commercialise des pommes et poires bio à Longuefuye en Mayenne



Pourquoi conseillez-vous aux auditeurs d’être le plus naturel possible dans l’entretien des arbres fruitiers ?


Si vous utilisez des produits chimiques de synthèse, ils seront absorbés par les fruits, et même en les lavant, ils resteront dans la peau et vous les mangerez.

C’est d’ailleurs par convictions environnementales mais aussi pour la santé des consommateurs que je me suis installé en bio.

Comment tailler ses arbres ?

Avant de tailler, il faut conduire l’arbre. C’est à dire lui définir 7/8 branches qui vont produire les fruits. Après, le principe général, c’est bien-sûr d’enlever les bois morts, mais surtout d’aérer au maximum la partie centrale près du tronc, pour que l’air et la lumière y pénètre bien.

Faut-il agir en préventif pour limiter les maladies ?

La plupart sont des maladies cryptogamiques, c’est des champignons qui contaminent les feuilles, avant de faire des tâches sur les fruits.

En préventif, le plus efficace, c’est au moment de la chute des feuilles à l’automne, accélérer leur décomposition, en les broyant au pied des arbres.



Et en cas de maladie ?


Il faut pulvériser les feuilles avec une bouillie à base de cuivre ou de souffre. Attention tout de même, à ne pas utiliser en trop grande quantité les poudres contenant du cuivre, ça deviendrait polluant pour vos sols.



Les fruits sont formés, faut-il tous les garder ?


En ce moment, sur nos pommiers dans nos champs, nous pratiquons ce qu’on appelle l’éclaircissage. Sur une grappe de 5 fruits, nous n’en gardons qu’un seul. Il sera plus gros et plus savoureux. Chez vous, je vous conseille aussi d’éclaircir, sachez qu’il faut au minimum trente feuilles pour nourrir un fruit.

Au-delà de ces quelques conseils, nous vous recommandons la lecture du livre Fruitiers au jardin bio d’Alain Pontoppidan (c.f références ci-dessous) qui vous donne ses astuces pour planter, tailler, greffer, produire ses plants, lutter contre les maladies… dans le respect de l’environnement.

Samuel Pécot

Samuel Pécot

Chaque semaine dans la chronique TERRE RURALE - TERRE DURABLE, je donne la parole aux acteurs de terrain de l'environnement, qui font de nos territoires ruraux des territoires durables.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */