4:42 - vendredi juillet 20, 2018

BLOOM : L’avenir des océans profonds sera décidé en plénière par le Parlement européen

Lu 1327 fois fred 1 respond

 

L’avenir des océans profonds sera décidé en plénière par le Parlement européen

 

Bruxelles, le 4 novembre 2013

 

Après des mois de sombres tactiques politiques pour tenter de saborder le règlement encadrant la pêche en eaux profondes en Europe et dans l’Atlantique Nord-Est, les membres de la Commission de la pêche du Parlement européen viennent enfin de voter le texte et d’assurer, à la majorité, que celui-ci soit voté en session plénière par les 766 députés de l’Union européenne. Le vote en plénière devrait avoir lieu la semaine du 9 décembre 2013.

 

Le résultat du vote est sans surprise étant donné que les lobbies de la pêche industrielle avaient obtenu le soutien d’une majorité de députés (13 sur 25). Il en résulte un texte qui ne répond pas de façon adéquate aux menaces posées par les navires industriels aux écosystèmes marins des grandes profondeurs, particulièrement vulnérables aux impacts des activités de pêche. L’interdiction du chalutage profond a été dépecée en échange de mesures de protection des écosystèmes marins vulnérables qui sont en accord avec les résolutions onusiennes adoptées par l’Assemblée Générale des Nations Unies, que l’Europe avait appuyées.

 

« C’est très décevant de voir que les députés de la Commission de la pêche ont raté l’occasion d’interdire le chalutage profond en Europe alors que cette méthode de pêche ne profite à personne et qu’elle nous coûte cher, en subventions et en destruction de la biodiversité marine » s’exprimait Claire Nouvian, fondatrice de l’association BLOOM qui suivait le vote au Parlement européen aujourd’hui. « En revanche, quel soulagement de voir que les députés ont voté à l’unanimité d’envoyer ce règlement pour un vote en plénière. La responsabilité incombe désormais aux 766 Parlementaires européens de fixer une feuille de route ambitieuse pour la protection des océans profonds. Le Parlement a fait un sans faute en votant la fin de la surexploitation des poissons en Europe et la fin de la découpe des ailerons de requins à bord des navires. Il ne leur reste plus qu’à voter l’élimination des méthodes de pêche profondes les plus destructrices pour entrer dans l’histoire. »

 

Les députés qui ont pris ce matin le Thalys pour venir jusqu’à Bruxelles ont découvert les bâches géantes que BLOOM a installées à la Gare du Nord qui les invitait à dire « NON » aux méthodes de pêche destructrices. Le Parlement dispose d’un mois pour montrer que l’Europe sait prendre son avenir en mains et défendre le bien commun contre les intérêts sectoriels.

 

BLOOM fera une analyse précise du vote d’ici peu.

 

***

 

Pour des réactions, contacter Claire Nouvian 06 13 40 50 43.

 

 

Les passagers des trains en direction de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Allemagne peuvent découvrir également à la Gare du Nord à Paris deux bâches spectaculaires de 110 m2 chacune, suspendues dans la nuit du 23 au 24 octobre et appelant citoyens, élus et gouvernements de l’Union européenne à dire « NON » aux méthodes de pêche destructrices dans les océans profonds en comparant le chalutage profond à une arme de destruction massive. (Cf photo ci-jointe)

En effet, 17 jours suffiraient à un seul navire de pêche utilisant le chalut profond pour dévaster une surface aussi grande que Paris.

 

 

Contacts média 

Sophie FREDERIC, Terre Majeure® Agency : +33 (6) 20 34 12 16 – sophie@terremajeure.com

Claire NOUVIAN, BLOOM – clairenouvian@bloomassociation.org

 

The following two tabs change content below.
mots clés
Catégorie(s)

Troisièmes Rencontres du Bioéthanol – Mercredi 13 novembre

LES JARDINS DE GALLY

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply