« Parc de l’Environnement » en lieu et place du « Parc Monsanto » ? | Ecolodio | podcasts écologie & environnement

Humeur verte : l’actu déjantée vue depuis Bruxelles, Capitale de l’Europe,  par Pierre Guelff.

Le Parc Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles), est un espace vert de 75 ares composé d’arbres remarquables, de drèves, d’une plaine de jeux, de rochers d’une ancienne grotte votive… Les autorités communales ont la très bonne idée de vouloir changer le nom de ce parc et invitent les gens à leur proposer une autre appellation. Voici celle que je viens de leur envoyer : « Merci pour votre initiative. Je vous propose “Parc de l’Environnement” (également en néerlandais, voire anglais), comme une sorte d’aiguillon permanent adressé à la société alimentaire Monsanto, malheureusement célèbre pour ses OGM, pesticides…, dont les bâtiments jouxtent ledit parc. » Les auditeurs et lecteurs de « Fréquence Terre » seront tenus au courant de la suite de cette action citoyenne qui, en somme, est dans la droite lignée du combat mené par « Fréquence Terre » depuis plus d’une décennie.

 

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie :
https://litteraturesansfrontieres.wordpress.com/ | http://www.pierreguelff.info

Voir tous les articles

commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Le nom de ce parc, qui a l’air magnifique est une sacrée ironie surtout quand on sait les dégats provoqués sur l’environnement pas la société M. Il faut le rebaptisé vite! 🙂

/* ]]> */