Nos maisons écologiques ont de la valeur verte | Ecolodio | podcasts écologie & environnement
Les maisons écologiques sont non seulement recherchées pour leurs atouts environnementaux, mais elles ont aussi une valeur ajoutée sur le marché immobilier : la valeur verte...

La valeur verte, voilà le sujet d’étude abordé par l’Ademe. Ce thème ne vous parle peut-être pas beaucoup ? Et pourtant il revêt une importance capitale, puisqu’il s’agit de la valeur environnementale de nos maisons. L’objectif de l’étude de l’Ademe publiée en avril dernier était donc de mieux connaître cette valeur verte et sa place dans le marché immobilier français.

L’écologie pourrait donc bien être enfin considérée non pas comme une contrainte, mais comme un atout ! Cette étude permet en effet de déterminer si la qualité environnementale d’une maison est oui ou non un critère de choix et si elle va avoir une influence sur le marché du logement. Et bien la réponse de l’Ademe est sans appel, la valeur verte aura un impact sur le marché.

Mais qu’est exactement cette valeur verte ? L’Ademe la définit comme la valeur dégagée grâce aux performances environnementales d’un logement. En clair, quels sont les atouts écologiques d’une maison. Cela va donc concerner en priorité les qualités énergétiques, desquelles découle la caractéristique énergivore ou non de la maison et donc les potentielles économies d’énergie. Mais l’Ademe estime que d’autres caractéristiques écologiques doivent être prises en compte, comme les éco-matériaux, ou encore la proximité des transports en commun.

Selon l’étude, nous serions 76 % à reconnaître l’intérêt de cette valeur verte et donc à estimer qu’un logement plus écologique peut aussi être plus coûteux. 46 % des personnes interrogées ont dit opter en priorité pour une maison verte. Mais, entre la prise de conscience et le réel passage à l’acte, il semble qu’il faille encore attendre, puisque selon les professionnels de l’immobilier, seules 19 % des transactions prennent le critère environnemental en compte. Pour autant, l’Ademe estime qu’une fois la valeur verte admise, elle pourrait peser concrètement dans le marché immobilier et représenter 30 % de la valeur d’un logement ancien et jusqu’à 100 €/m² de SHON dans le neuf. La valeur verte pourrait donc bien inciter les propriétaires à rénover leur bien pour correspondre aux critères écologiques du marché.

Avant d’en arriver là, il y a encore du chemin à faire. Non seulement la notion de valeur verte est encore floue et méconnue, mais les outils d’identification et d’estimation de cette valeur (label, diagnostic, étiquettes…) n’ont quant à eux pas le crédit suffisant auprès du grand public. L’Ademe préconise donc d’accentuer le travail d’information et de sensibilisation, mais aussi de développer et améliorer les différents outils de financement et d’information. Tous les acteurs du marché sont donc concernés par ce travail d’information sur la valeur verte, les particuliers comme les professionnels.

Avoir une maison écologique est donc plus qu’un engagement idéologique, bon pour la planète et pour la santé, c’est aussi un investissement d’avenir ! Nos maisons écologiques ont bien une vraie valeur ajoutée, la valeur verte.

Vous pouvez retrouver les infos de cette chronique sur notre site www.frequenceterre.com

Perrine Roux

Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Voir tous les articles

commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */