17 novembre 2018

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Le magazine « Ma ville, notre planète » présente les « Prix Pinocchio » récompensant (?!) les entreprises et organisations multinationales les plus menteuses et celles qui usent et abusent de pratiques en totale contradiction avec le concept de développement durable… qu’elles osent revendiquer et pratiquer !

Cette initiative est due aux « Amis de la Terre France » (photo Prix 2014) et comporte trois catégories :

1. La catégorie « Plus vert que vert » pour les campagnes de communication abusives et trompeuses.

2. La catégorie « Une pour tous, tout pour moi ! » s’adresse aux entreprises menant une politique agressive en terme d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles.

3. La troisième catégorie s’intitule « Mains sales, poches pleines » et recense les entreprises menant l’opacité au niveau financier, par exemple.

Il paraît, selon le magazine, que la banque BNP-Paribas a tenu compte de cette initiative citoyenne.

N’empêche, le chemin serait encore long pour que les choses avancent de manière significative dans de multiples multinationales…

 

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */