14 novembre 2018

Bien qu’habitant à 1 000 km de la région de Mandelieu-la-Napoule, j’ai été particulièrement frappé par les dramatiques intempéries du début d’octobre 2015 qui firent une vingtaine de morts et des dégâts matériels considérables.

Frappé parce que, aussi, un ami et sa famille y habitent depuis des décennies et ont été touchés par cette catastrophe, mais, heureusement, sans trop de gravité par comparaison à d’autres habitants.

Quelques heures après cet événement, « Europe 1 » diffusa ses émissions depuis la région sinistrée et une scientifique expliqua qu’outre l’exceptionnelle force des pluies, l’urbanisation à outrance avait rendu de nombreuses zones imperméables, ce qui ne permettait plus aux torrents d’être absorbés par la terre, d’où les flots dévastateurs.

Cette explication rationnelle et pleine de bon sens, fut balayée avec ironie par le maire local (UMP-Les Républicains) qui s’exclama : «  Cela me fait sourire, c’est malsain de dire ça. C’est la faute à  la loi Duflot (Écolo) »

Malgré l’étonnement de ses interlocuteurs face à pareille querelle politicienne indécente en ce moment de détresse, le maire continua sur sa lancée à défendre l’indéfendable.

Pour moi, il n’y a qu’un terme pour qualifier cette attitude : « lamentable ».

(Photo : M Planète)


Serptembre 2015

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */