L'Altertour, ou la ronde des écolos cyclistes | Ecolodio | podcasts écologie & environnement

Il y a dix ans que le Tour de France des alternatives existe.

Voilà dix ans que le Tour de France des alternatives existe. Il s’est élancé cette année depuis la Maison de l’Economie Solidaire de Ramonville-Saint-Agne, en Haute-Garonne. Il s’est bouclé à Valence, dans la Drôme. L’AlterTour, c’est son nom, pars tous les étés depuis une décennie à la rencontre des actrices et acteurs de la transition. Le coup d’envoi de l’édition 2017 a été donné le 10 juillet. Cette ronde des écolos cyclistes s’est achevée le 20 août.

L’objectif d’une expédition comme celle de l’AlterTour est de constater qu’il y a une alternative au dopage généralisé de la société. Sur le plan de la mobilité, cela se traduit par entendre la bonne parole en matière de déplacement. C’est-à-dire par noter l’abandon des énergies fossiles et remarquer l’emploi du vélo pour se mouvoir.

Trois cent cinquante

Pour les participants de l’AlterTour, « la bicyclette ne se limite pas qu’à des déplacements travail maison ». Ils apportent la preuve que le vélo fait partie intégrante de la mobilité. Au travers de leur périple, ils montrent que l’on peut partir en vacances en petite reine ; que l’on peut parcourir de longues distances de manière douce, sans bruit et sans pollution. Cette année encore, ils étaient trois cent cinquante à participer à l’AlterTour.

Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */