Quand mobilité se conjugue avec propreté et technicité | Ecolodio | podcasts écologie & environnement

La mobilité appartient désormais aux véhicules propres et autonomes.

Fini la mode des voitures bruyantes et polluantes. La mobilité appartient désormais aux véhicules propres et autonomes. Le secteur des transports est en pleine mutation. Le train et l’automobile, tels que nous les connaissons, relèvent presque de l’âge de la pierre.

Les véhicules deviennent propres et connectés. Ils embarquent de l’intelligence artificielle, comprenez : qu’ils n’ont plus besoin de chauffeur. Se déplacer ne se fait plus de manière individuelle mais collective. Ce n’est plus du chacun seul dans sa voiture, mais du tous dans une voiture commune. ON limite ainsi les émissions de gaz et de particules fines.

Nouvelles technologies

Le data est aussi entré par-là. Se déplacer est dorénavant synonyme de nouvelles technologies. On récupère les données pour optimiser et mutualiser les transports. Ils deviennent partagés, à la demande, individualisés… Le transport n’est plus vécu comme un besoin mais un service.

Il souffle comme un ouragan sur la mobilité. C’est toute la filière qui est chahutée. Des assureurs aux constructeurs de véhicules, des entreprises de travaux publics aux distributeurs d’énergie, des services logistiques aux collectivités publiques, tout ce petit monde vit une révolution. Selon les spécialistes du milieu : « d’ici à trente ans, se déplacer sera différent d’aujourd’hui ». Les véhicules autonomes, sans chauffeurs, feront pleinement partie du trafic. Les parkings seront d’avantage enterré qu’en surface. Les bus, métros et autres tramways se conjugueront au passé. C’est un autre monde qui attend le chauffeur de demain.

Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

/* ]]> */