Accueil » Derniers articles » Rencontre avec Juan Masondo : “Passeur” de musique traditionnelle
Juan Masondo et notre chroniqueur.

Juan Masondo, 73 ans, musicien argentin, évoque la musique traditionnelle de son pays d’origine, qu’il transmet depuis des décennies. Une rencontre exceptionnelle avec ce « passeur », véritable mémoire vivante d’une Tradition à sauvegarder et qui démontre que la musique argentine n’est pas que le tango ![1]

Voici des passages significatifs de son interview, dont la totalité est disponible en podcast, comme des extraits musicaux, repris sous le présent article :

Je suis venu en Europe quand la dictature a commencé, que les militaires ont donc pris le pouvoir et on m’a conseillé de m’en aller le plus vite possible. Au départ, je voulais poursuivre des études universitaires d’ingénieur agronome, ce que je n’ai pu réaliser faute de concordance entre les niveaux des programmes.

Alors, comme j’avais appris la musique par mon père et mon grand-père, guitaristes, que je jouais déjà en amateur en Argentine, je suis devenu musicien professionnel en Europe. Comme la guitare avait toujours été présente dans ma famille, eh bien, j’ai poursuivi cette tradition sur le Vieux Continent !

Un guitariste de talent soucieux de la transmission.

 Juan Masondo a-t-il été tenté par moderniser son répertoire et, en somme, l’adapter à l’ère contemporaine ?

Pas du tout !  J’ai préféré rester fidèle à la musique traditionnelle, plutôt qu’interpréter des mélanges de musiques folkloriques et modernes en vogue actuellement. Je constate que ce mouvement de musiciens argentins délaisse la tradition. Ils  recherchent une forme d’originalité, mais, pour moi, ce n’est pas obligatoirement « meilleur » que la musique coutumière. C’est la raison pour laquelle, je transmets cette dernière à de jeunes guitaristes. Mais qu’en font-ils ?

 La transmettre à leur tour !

Peut-être…

Que vole, donc, la colombe musicale vers d’autres cieux…
Quelques notes pour “Fréquence Terre”…

 Sur la pochette du CD dont son repris des extraits  pour illustrer le présent reportage, je vois une colombe…

Je suis un homme de paix et cette colombe symbolise l’envol de la musique vers d’autres cieux…

 Ne lésinons donc pas à écouter cette musique qui relève d’un patrimoine à sauvegarder et, selon ma perception, à propager ! Et que vole encore longtemps la colombe musicale de Juan Masondo…

[1] Les extraits musicaux sont repris du CD « Palomita Viajera » (www.jopiejonkers.com et decauterfam.be), quintette composé de Juan Masondo (chant, guitare et bombo), Jopie Jonkers (chant et harpe), Koen De Cauter (chant et guitare), Alfredo Marcucci (bandonéon) et Rinus Raaijmakers (contrebasse), 2010.

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Notre chaîne Youtube