11 décembre 2018

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 Dans sa collection « Terres d’Amérique », les Éditions Albin Michel viennent de publier « La Route Sauvage » de Willy Vlautin, un roman également adapté à cinéma, c’est dire combien il a touché les lecteurs américains.

Mais, l’auteur, également compositeur et chanteur dans un groupe de folk-rock, a déjà connu à deux reprises cette consécration.

« La Route Sauvage », c’est l’histoire suivante :

« À 15 ans, Charley Thompson ne rêve que d’une chose : avoir un foyer, de la nourriture sur la table, et pouvoir rester une année entière dans le même lycée. Mais l’adolescent ne peut vraiment compter que sur lui-même, son père, avec qui il vit, étant un type sans ambition qui enchaîne les petits boulots à travers le nord-ouest des États-Unis. Quand des événements tragiques le laissent seul et à le rue quelques semaines seulement après leur arrivée à Portland, Charley trouve refuge dans un vieux centre hippique où il est embauché pour l’été. Il trouve alors du réconfort dans la compagnie de Lean on Pete, un vieux cheval de course usé et condamné à l’abattoir.

Afin d’aider l’animal à s’échapper au destin funeste qui l’attend, Charley vole un pick-up et une remorque, et tous deux entreprennent un voyage vers le Wyoming. C’est là que vit, aux dernières nouvelles, la tante de Charley, sa dernière famille. Mais ce périple de près de deux mille kilomètres sur les routes de l’Ouest américain ne sera pas de tout repos et le garçon, au cours d’un seul été, vivra plus d’aventures et de mésaventures que beaucoup d’individus au cours de toute une vie… »

Alors que des critiques évoquèrent à l’encontre de précédents livres de Willy Vlautin « des personnages marquants, de ceux pour qui la réalité économique est la limite du rêve américain » (LiRE, 2019), « Un réalisme sec, dénué de tout apitoiement, dans les rouages d’une société qui maltraite sa jeunesse » (Télérama, 2010), voici le regard de Marie-Paule, collaboratrice à « Fréquence Terre-Écolodio » sur cette « Route Sauvage » :

« J’ai bien aimé ce roman parce que l’on s’attache directement à cet ado de 15 ans. Il est sportif, veut devenir bon joueur de foot américain, sa mère est absente et son père inconséquent, il aime l’école, a parfois faim, il est désemparé… Cependant, il s’est lié à un cheval, qui devient son confident.

Ce livre, c’est vraiment une quête de vie et de survie qui se lit avec émotion et qui dégage une volonté d’atteindre un but et d’être positif, malgré les aléas »

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */