15 novembre 2018

On ne se déplace plus aujourd’hui comme hier. La voiture n’a plus la cote. Notamment chez les jeunes, qui la délaisse au profit des transports en commun ou des véhicules de nouvelle génération.

Autrefois, on prenait sa voiture d’un bout à l’autre de la chaîne de transport. Ce n’est plus le cas maintenant. Le premier et le dernier kilomètre demeurent malgré tout un problème. Ils sont un frein au déploiement des solutions mobiles écologiques de demain. Une fois que l’on a posé sa voiture à la station de transports collectifs la plus proche, il y a peu de solutions pour boucler son voyage.

Plusieurs dispositifs de mobilité écologique sont développés pour permettre de laisser sa voiture au garage. Parmi elles, les véhicules électriques séduisent. Ils se déclinent en location, en libre-service, sans chauffeur, en individuel ou en collectifs… Ils suscitent de l’intérêt. Ils sont encore peu utilisés, faute d’autonomie suffisante et de règles juridiques pour les faire rouler seuls.

Il y a de l’euphorie à mettre en avant les véhicules électriques autonomes. Ils ne sont pourtant qu’à l’état de prototype. Ils ne sont pour l’instant utilisés que sur des parcours dédiés. Ce n’est pas demain que l’on croisera en pleine ville des véhicules avec personne au volant.

Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */