15 novembre 2018

Avant-dernière chronique consacrée à l’imposant essai L’Histoire sacrée du monde de Jonathan Black (J’ai Lu) avec Paracelse qui voyait, au début du XVIe siècle, la manière dont les étoiles agissaient sur les êtres humains en exerçant une influence à distance à l’intérieur du corps humain. Mars a, par exemple, un lien avec le sang et le soleil avec le cœur, selon lui.

À l’heure actuelle, plus personne ne met en cause l’influence de la pleine lune sur l’augmentation des naissances, autant humaines qu’animales.

Et puis, selon ce médecin, philosophe et théologien laïque, « certaines personnes naissent avec une conscience visionnaire. D’autres peuvent y être initiées par les cérémonies des sociétés secrètes. Les techniques pour induire des états de conscience supérieurs et entrer en contact avec les intelligences supérieures comptent parmi les secrets les mieux gardés. »

L’influence posthume de Paracelse sur la civilisation fut immense. Il aurait été déterminant pour la médecine, traditionnelle comme alternative, pour le développement de la méthode scientifique. On lui attribue la découverte des principes à l’origine de l’homéopathie et de l’importance de l’hygiène en médecine. Il serait le père de la toxicologie et de la médecine expérimentale L’intérêt qu’il portait aux composants chimiques des remèdes le conduisit à identifier et à nommer le zinc.

La plupart des remèdes populaires répertoriés par cet homme itinérant qui mourut seul, ayant atteint son objectif de ne jamais devenir riche, servent de base aux médicaments industrialisés d’aujourd’hui.

Et, comme l’explique l’ouvrage au fil des chapitres et, donc, des siècles, nous avons assisté à un changement de conscience, comme l’humanité passait d’une forme de conscience basée sur les idées à une autre basée sur les objets, mais, au XVIIIe siècle, la science et la philosophie fournirent des résultats escomptés : ils développèrent un ensemble de critères efficaces pour décrire le fonctionnement du monde, soit un virage majeur.

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */