15 novembre 2018

On ne les trouve pas à tous les coins de rue, les petits trains électriques commencent pourtant à rouler doucement dans nos villes. A l’instar de Carcassonne, qui en fera prochainement rouler un.

Jusqu’alors, les petits trains électriques étaient confidentiels. On les croisait essentiellement en site restraint. Avec l’avènement du « tout électrique », ils commencent à séduire. En tous les cas, Christopher Dubais y croit. C’est le directeur général de Mobilité Plus, une société spécialisée dans la commercialisation dans ce type d’engin.

Le directeur vente les mêmes avantages au train électrique qu’à la voiture. « Il n’émet pas de CO2, argue-t-il. Il ne fait pas de bruit non plus, moins que le petit train thermique, c’est sûr. »

Pas besoin de faire de rail pour regarder les petits trains électriques passer. Ils roulent sur la route, jusqu’à vingt-cinq kilomètres par heure. Ils peuvent tirer trois wagons, c’est-à-dire promener une petite centaine de personnes. Ils embarquent des panneaux solaires sur le toit, et des batteries, soit au plomb soit au lithium, dans la locomotive. Leur autonomie est de cent à cent cinquante kilomètres.

La société Mobilité Plus a pour l’instant équipé trois entreprises, en France : le Puy du Fou, Center Parcs et donc prochainement la ville de Carcassonne (Aude). Cette solution de déplacement propre est novatrice, « pour ne pas dire révolutionnaire », souligne Christopher Dubais. « Les modèles de petits trains thermiques s’appuient sur une structure lourde. Il s’agit du petit train western diesel. » Le nôtre est optimisé dès sa conception pour fonctionner à l’électricité, détail le directeur. Cela signifie que les matériels utilisés sont légers. »

C’est d’abord pour une question financière que les entreprises et les collectivités ont recours au petit train électrique. Se déplacer avec l’électricité coûte nettement moins cher que de rouler au fioul. « Il y a aussi une vraie prise de conscience de la pollution au CO2, relativise Christopher Dubais. Nous avons tous le souhait de préserver notre santé. »

Il n’en demeure pas moins, qu’à l’instar de la voiture électrique, le coût d’achat d’un petit train comme celui qui est commercialisé par Mobilité Plus coûte 30 % plus cher qu’un petit train thermique. Il n’y a pas d’aide de l’Etat. Il peut toutefois s’acheter en leasing, comme la voiture électrique.

Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */