11 décembre 2018

Littérature sans frontières est une chronique de Pierre Guelff.

 Me voici arrivé au terme des 800 pages de L’Histoire sacrée du monde de Jonathan Black (J’ai lu) et la dernière des six chroniques consacrées à cette anthologie. Qu’en penser ?

De manière globale, je peux dire que ce livre paraîtra sublime aux gens qui croient au surnaturel, aux récits mystiques, aux anges, aux formes d’intelligence supérieure.

Au curieux et aux sceptiques, cet essai extraordinairement documenté, sera quand même une source sérieuse et crédible d’informations sur la mythologie, des personnages comme Dante, les Templiers, Jung…

Dans cette ultime chronique, j’ai relevé quelques citations qui méritaient, selon moi, d’être reproduites.

Selon l’auteur, « la science fonctionne grâce à son approche ciblée, sa concentration sur l’évidence des sens, alors, les expériences spirituelles, telles les influences divines et les visions tendent à être hautement subjectives, à résister à la mesure, sont donc considérées comme irréelles. Pour les scientifiques : n’est réel que ce qui peut être expliqué par une théorie scientifique. Or, souligne Jonathan Black, que font-ils de l’intuition profonde, de la relation entre l’esprit et la matière ? »

Un sondage du magazine Time semble lui donner raison : durant cette dernière décennie, quelque 69% des Américains croyaient aux anges, 46% aux anges gardiens et 32% affirmaient avoir personnellement rencontré un ange !

Carl Gustav Jung n’était pas insensible non plus au surnaturel, finissant même par croire qu’une partie de psyché existait en dehors du temps et de l’espace.

Pour Dostoïevski, « les forces obscures et mystérieuses que renferme la psyché humaine ne peuvent être niées, ni vaincues par la raison. D’une manière ou d’une autre, il nous faut embrasser ces forces et les transformer. »

Et, au bout de ses 800 pages, l’auteur, malgré des exemples à foison, se demande où pourrait-on trouver des éléments prouvant que l’univers matériel dépend de l’esprit, alors que l’univers que les physiciens de renom explorent aujourd’hui repose sur le principe d’incertitude ?

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube

/* ]]> */