18 octobre 2018
Faire des économies d'énergie dans nos maisons est une priorité... Le puits canadien est un système qui permets de réduire notre consommation de chauffage et de climatisation...

Réduire l’impact de nos maisons sur l’environnement, passe par la réduction de notre consommation d’énergie. Pour cela, nous pouvons tirer partie des ressources naturelles à notre disposition. Par exemple, en limitant notre facture de chauffage et de climatisation grâce aux calories contenues dans le sol. Comment ? En installant un puits canadien dans votre jardin. Ce système de ventilation naturelle de votre maison fonctionne grâce à l’utilisation passive de la géothermie. Une énergie renouvelable et naturelle, un choix idéal dans une maison écologique.

Le puits canadien repose sur le principe du préchauffage ou prérafraichissement de l’air neuf avant de le réinjecter dans la maison. Autrement dit, l’air neuf ne vient pas directement de l’extérieur. Il passe tout d’abord par un réseau de tuyaux, enterrés à un ou deux mètres de profondeurs, avant d’être réinjecté dans la maison, grâce à une VMC. À cette profondeur, le sol est plus chaud que l’air ambiant l’hiver, et inversement l’été. En passant dans les tuyaux, l’air capte donc les calories du sol et préchauffe ou prérafraichit la maison, limitant ainsi l’utilisation de chauffage ou de climatisation. Des économies d’énergies bonnes pour l’environnement, pour votre confort et pour vos factures.

L’idée est donc de creuser des tranchées pour y installer les tuyaux, cette opération est évidemment plus simple pour une construction neuve, mais toujours possible dans une maison ancienne. Les tuyaux ont quant à eux un diamètre de 18 à 25 cm et mesure entre 20 et 50 mètres de long. Ces mesures permettent à l’air de circuler à la bonne vitesse, entre 1 et 3 mètres par seconde. Attention toutefois, il ne doit pas y avoir de raccord entre les tuyaux dans la terre, l’étanchéité du réseau ne serait pas assurée. La prise d’air quant à elle doit être située loin des sources de pollutions, et protégée par une grille et un filtre. Enfin, l’air est réinjecté dans la maison grâce à une VMC. Pour ajuster au mieux la température, un by-pass peut être installé afin de prendre de l’air à l’extérieur.

Peu coûteux à installer, le puits canadien produit en plus 10 plus d’énergie que ce qu’il en consomme. Un système économe et naturel pour faire des économies d’énergies ! Au final, l’air et réchauffé ou refroidi de 5 à 8° C. Un écart thermique qui permet d’améliorer sensiblement le confort thermique à l’intérieur et de manière naturelle.

Avec un puits canadien, vous utilisez donc une énergie renouvelable pour d’une part améliorer votre confort et d’autre part réduire votre empreinte écologique et vos factures d’énergie. Un trois en un naturel idéal pour une maison écologique.

Perrine Roux

Perrine Roux

Journaliste spécialisée dans les domaines de la maison et de l'environnement, j'allie ces deux thématiques pour nous aider au quotidien à réduire notre empreinte écologique et à être plus autonomes énergétiquement.

Voir tous les articles

commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • C’est la première fois que j’entends des puits canadiens mais je pense que ça réduira beaucoup l’impact de nos maisons sur l’environnement. J’aime tout ce qui est naturel et renouvelable alors je pense qu’un puits canadien est un très bon choix pour ma maison. En plus, l’installation est peu couteuse ! Je vous remercie de ces renseignements concernant ce système de ventilation naturelle.

Notre chaîne Youtube