22 octobre 2018

Ah, la Thaïlande… Dans les années 70-80, pour beaucoup d’Européens, c’était les aventures de Sylvia Kristel, Emmanuelle, quoi, à Bangkok. Oui, la Thaïlande, c’était le sexe, les masseuses, les bordels. La drogue. Les types pas recommandables. La prostitution des enfants. Leur virginité vendue aux occidentaux pervers.

Bref, ce pays avait une sale réputation.

Bon, c’est vrai, aujourd’hui, sur les plages, on trouve encore des dames qui n’attendent que vous. Pour le reste,  la police ne blague pas : pas d’armes, pas de drogue, sinon c’est la prison. La pédophilie est sévèrement punie.

Alors,  me direz-vous, pourquoi aller en Thaïlande ? Parce que c’est vraiment le pays du sourire. Parce que les thaïs sont courtois, délicats, élégants. Si vous échangez avec eux, vous aurez la chance d’avoir de vraies rencontres. De beaux partages. Inoubliables.

Bon, la Thaïlande, d’accord, c’est Phuket, Pattaya, Koh Samui : des hôtels luxueux, des plages magnifiques, du soleil en hiver. Ok. Mais on trouve ça partout.

Allez plutôt voir le sublime Palais Royal de Bangkok. Un endroit à couper le souffle, où l’or et l’émeraude forment un ensemble éblouissant. Découvrez Wat Pho, temple du massage thaï, gardé par des statues de yakshas, des monstres grimaçants.

Et puis, ne quittez pas tout de suite la capitale, prenez un petit bateau. Laissez-vous porter sur le Chao Praya. Empruntez un tuk-tuk. Utilisez  le Sky train, un métro ultra-moderne qui vous emmène au cœur du Bangkok d’aujourd’hui.

Vous voulez voir autre chose ? Prenez le train de nuit pour Chiang Mai. Faites un trekk dans les hautes montagnes du nord. Allez voir le pont de la rivière Kwai. Ou partez contempler Ayutthaya, l’ancienne capitale des rois du Siam.

Vous préférez décidément les îles et leurs plages ?  Bon. Alors, la  plongée à Koh Tao, ça vaut le détour. Sinon sortez de votre hôtel, prenez un taxi à la journée. Surtout, surtout marchandez. Car tout Thaï qui se respecte a sur lui une calculette.

Quelques précisions… Les thaïs sont très très ponctuels. Attention, on roule à gauche. La conduite est dangereuse. D’ailleurs, si j’étais vous, j’éviterais de louer un scooter. Il y a trop d’accidents.

Ah, j’oubliais : on parle anglais en Thaïlande, pas français.

Marie Léon

Marie Léon

Journaliste, j'ai écrit sur l'avenir de la brouette et l'art de jeûner. Écolo, je rêve de gifler les cuistres qui jettent des mégots dans la rue, des canettes sur la plage et des sacs plastique dans la mer.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Notre chaîne Youtube