22 octobre 2018
Se passer de sucre sans perdre la saveur sucrée, c'est possible et c'est même bon pour la santé ! Dans cette chronique, plus d'une dizaine de pistes pour dire adieu au sucre blanc !

Le sucre est néfaste pour l’organisme, et il rend accroc ! Essayez de vous passer de tout apport de sucre durant une journée, et vous verrez combien de fois votre esprit vogue vers les douceurs que vous avez l’habitude de consommer. Pour plus de détails, je vous invite à consulter ma chronique du 15 mai 2012 , à l’écoute sur le site de Fréquence Terre, www.frequenceterre.com. A mettre dans ce même panier à bannir, le sucre glace, les gélifiants pour confiture, et la “fausse cassonade”, quand elle est composée de sucre blanc brunie à la mélasse.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une bonne dizaine d’alternatives plus saines pour remplacer cet aliment, et conserver la saveur sucrée, avec moins d’inconvénients côté santé.

Un premier pas est de bannir le sucre raffiné et de ne consommer que du sucre complet. C’est déjà ça. On peut remplacer le sucre par le miel, riche en minéraux, notamment dans les boissons chaudes. Mais il provoque le même pic d’insuline que le sucre blanc et quand il a été chauffé, il perd ses propriétés… Pour les végétaliens ou personnes scrupuleuses comme moi qui estiment que l’on “vole” la nourriture des abeilles, pensez au sirop d’érable, lui aussi très sain et minéralisé : la meilleure qualité est de grade “c”.

Evitez toutes les pâtisseries industrielles, mettez la main à la pâte ! Une astuce pour les pâtisseries avec moins de sucre : mixez très finement des raisins secs et incorporez les dans la préparation. Misez sur les fruits secs mixés ou en gros morceaux. Pensez à aromatiser vos préparations avec de l’eau de fleur d’oranger, de rose, vanille, de la cannelle, ou tout autre arôme naturel.

Dans les magasins diététiques, vous trouverez le rapadura, obtenu par évaporation du jus de la canne à sucre. Il est riche en sels minéraux et vitamines. Sa saveur caramélisée ou rappelant la réglisse est agréable.

La stévia issue de la plante du même nom est un édulcorant naturel, utilisé par les Indiens Guarani depuis des millénaires. Son pouvoir sucrant est immense, et il remplacera vos édulcorants habituels et suspects en toute sécurité. Son avantage ? Il est pauvre en calories et il est un espoir pour les diabétiques, car il modifie peu le taux de glucose dans le sang. Evitez de le cuire. Le Luo Han Guo, un fruit originaire de Chine qui a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre « classique » et n’a pas d’arrière-goût, contrairement à la stévia pour ceux qui n’aiment pas.

Le sirop d’agrave originaire du Mexique est issu d’un cactus. Son index glycémique est plus bas que celui des autres édulcorants, et son pouvoir sucrant important : idéal pour les boissons fraîches type ice tea, car le fructose qu’il contient est plus sucrant à basse température. Il a un pouvoir anti bactérien et 150 grammes équivalent à 200 gramme de sucre de canne.

Pourquoi ne pas revenir à la bonne vieille mélasse ? Ce sirop épais brunâtre et visqueux est un résidu du raffinage du sucre. Encore une fois riche en vitamines B notamment et minéraux, moins calorique que la saccharose, elle s’utilise pour vos pâtisseries dont elle va rehausser le goût. A savoir, il existe des mélasses issues de concentrés de fruits. Son inconvénient : elle n’est pas évidente à cuisiner.

Le sucre de palme au goût caramélisé s’utilise dans les préparations culinaires asiatiques. Le sirop de riz a pour avantage de se comporter comme un sucre lent dans l’organisme.

Plus difficile à se procurer, le miel ou sirop de datte, riches en minéraux s’utilise tel quel comme le sirop d’érable. Enfin, les tisanes à la réglisse donnent toujours l’impression d’être sucrées : pourquoi ne pas laisser infuser un bâton de réglisse dans vos boissons chaudes ?

Bientôt, vous pourrez dire que vous avez arrêté le sucre !

Marie Fin

Marie Fin

Je suis une grande voyageuse toujours à l'affût de découvertes, avec une préférence pour l'Orient : Inde en particulier, Asie en général.
Ma formation en philosophie m'invite à me poser des questions sur notre façon de vivre, et à trouver des réponses pour l'améliorer. Passionnée de nature, d'environnement, de diététique, je cherche à allier cette nature et cette quête de bien-être pour tous nos auditeurs. Vos suggestions sont les bienvenues !

Voir tous les articles

commentaire

Laisser un commentaire

Notre chaîne Youtube