19 octobre 2018

La RATP songe à rendre les stations de métro plus agréable. Elle envisage d’y introduire du végétal.

Chacun qui prend régulièrement le métro parisien sait au combien l’air y est irrespirable. Pas qu’à cause des odeurs des galeries et des poussières métalliques émises par les systèmes de freinage des rames, mais également parce que les lieux y sont fermés, bruyants, remplis de monde, etc. Afin de donner un peu d’air à cette atmosphère lourde et pesante, la Régie autonome des transports parisiens (RATP) a lancé une boîte à idées. Il n’en a pas manqué. Certaines ont retenu l’attention des dirigeants de la Régie, comme celle d’intégrer des espaces végétalisés.

Vingt fois plus

Il est temps de se préoccuper de la qualité de l’air des couloirs du métro. Selon Airparif, il est plus pollué que les rues de la capitale. L’association relève dans de récentes mesures que sur certains quais l’air est presque vingt fois plus chargé en particules que dans certaines rues. C’est éviddemment l’activité ferroviaire qui est ici pointée du doigt. C’est la raison pour laquelle la RATP envisage de changer de système de freinage pour ses rames, d’abandonner l’hydraulique pour l’électrique.

L’autre piste de la Régie est de végétaliser son réseau. Autrement dit d’introduire des plantes dans les stations, pour améliorer la qualité de l’air bien sûr, mais aussi pour rendre l’environnement plus agréable.

Le problème est celui des murs végétaux. Ils sont à l’étude. La RATP consulte des spécialistes pour trouver les meilleures plantations. Celles qui pourront résister à un environnement souterrain.

Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube