19 octobre 2018

Alors en reportage dans le Nord de la France, j’ai découvert le n°86 du trimestriel Fakir, particulièrement diffusé en Picardie et principalement rédigé, illustré et géré par des bénévoles. Son slogan est « Journal fâché avec tout le monde. Ou presque » ; tiré à près de 90 000 exemplaires, il n’est lié à aucun parti, aucun syndicat, fournit une contre-information combative, rigolote sur la forme mais sérieuse sur le fond, pas sectaire.

En le lisant, j’ai aussitôt fait le lien avec POUR, dont le slogan est « Pour écrire la liberté » et est un autre média alternatif, au même titre que Fréquence Terre-Écolodio dans le monde radiophonique.

Fakir ose, non pas lancer des rumeurs, diffuser des infos poujadistes ou racoleuses, mais qui, sur base de dossiers fouillés et d’enquêtes approfondies (celles qui sont souvent occultées par les pouvoirs, le patronat, les médias scotchés aux multinationales), Fakir, donc, fournit une information détonante et explicite, entre autres, sur la mainmise de lobbyistes à maints niveaux de la société.

Pour illustrer mes propos, j’ai relevé quelques articles qui prouvent que la langue de bois ne fait partie de l’ADN du trimestriel et qui, heureusement, fait parfois modifier des comportements et des décisions qui paraissaient coulées dans le bronze.

« Lettre ouverte au Benalla de la Big Pharma » est un reportage qui évoque le directeur de Sanofi, la multinationale pharmaceutique française, aux étroites relations avec le président Macron malgré, selon Fakir et diverses sources crédibles citées, des dizaines de milliers d’enfants atteints de troubles neuro-développementaux précoces, notamment d’autisme, dus à l’anti-épileptique Dépakine, des rejets de vapeurs toxiques cancérigènes de son usine à Mourenx jusqu’à 190 000 fois plus que le maximum autorisé…

C’est aussi la démonstration, propres statistiques du ministère de l’Éducation à l’appui, qu’un haut fonctionnaire qui voulait rayer des établissements scolaires de Somme trois collèges de petites tailles au nom de la « rentabilité » et qui avait magouillé ses arguments, a été obligé de faire marche arrière. Preuve étant donnée que les petits collèges ont un taux de réussite plus élevé que les grands établissements !

C’est, dans le même ordre de lutte contre l’inégalité sociale, les injustices, l’influence des nantis…, la preuve que la Commission européenne a menti et donné l’occasion de revoir l’autorisation de la pêche électrique, hypocritement rebaptisée « pêche par impulsions ».

Remarque de Fakir, que personnellement j’ai pu vérifier dans la capitale de l’Europe il y a déjà quelques années au sujet du rôle des lobbies à la Communauté européenne : « Ainsi semble aller la vie, à Bruxelles : quand un lobbyiste ne peut passer par la fenêtre, il entre par la grande porte, bras dessus bras dessous avec un eurodéputé. »

Chaque trimestre, une trentaine de pages jouent donc la contre-information utile nécessaire pour tenter de sauver notre planète et la démocratie. Comme POUR, comme Fréquence Terre-Écolodio.

Pierre Guelff

Pierre Guelff

Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre chaîne Youtube